Bélarus blog culture et poésie

Bélarus culturel et créatif. Poésie et projets culturels

 
  • Accueil
  • > Recherche : photo alena biélorusse

Vyavy 2009: Dialogue de stars 29 décembre, 2009

Cette année touche à sa fin : on a l’habitude de dresser le bilan, rédiger les top des événements et des personnes qui ont impressionné le plus, tirer des conclusions et faire des projets…

Je vous souhaite une bonne année avec plein de perspective et de belles idées réalisées! Que la joie, l’amour et le bonheur vous accompagnent toujours!

Permettez-moi de dire quelques mots sur notre projet le plus important qui vient d’avoir lieu à Minsk. Il s’agit du projet littéraire et musical « Vyavy » qui a été lancé il y a un an, le 7 décembre, et trouvé sa continuation le 5 décembre cette année. L’idée a été gardée : celle de la synthése des arts et la présence de nouveaux noms, surtout jeunes. On a ajouté quand même plein de choses : les rubriques particulières « L’invité spécial » – pour le frontman des groupes de blues Yuri Nestsyarenka, « L’invité à bis » – pour l’interprétatrice de danse orientale et de poésie Ganna Fedarouk, « Le début de Vyavy » – pour la poétesse et la photoartiste Iryna Ageeva.

Cette soirée a été censée de développer l’idée du dialogue, même du « Dialogue de stars ».

On a engagé plus de 20 participants de différents domaines artistiques pour réaliser cette idée – écrivains, photographes, designers, peintres, musiciens….

Voilà ce que les spectateurs ont pu observer pendant 2 h et demie passées au Théâtre de romance russe à Minsk.

VU promo-groupe biélorusseAu début Julie Novik et Vika Trenas, les organisatrices et les présentatrices, nous avons raconté l’idée générale de la soirée et de notre promo-groupe VU que nous venons d’actualiser dans les milieux culturels biélorusses. Il s’agit d’une union informelle de trois personnes créatives – Julie Novik, traductrice et poétesse, Vika Trenas, poétesse, critique, rédacteur en poésie, et Daria Belskaya, designer. Nous nous posons comme but la promotion de la littérature biélorusse, la découverte de nouveaux talents et l’organisation de projets culturels dans les domaines d’art différents : littérature, musique, art et design, photographie et autres. 

FotoMax salon de photographieNous avons présenté aussi notre soutien technique : le salon de PIX studio de designphotographie Fotomax (rue Revolutsionnaya 1, le bâtiment de l’Ambassade de France au Bélarus), et le studio de design PIX (http://pix.by). 

D’ailleurs, chaque participant et spectateur a reçu comme cadeau un disque avec le livre électronique de bande dessinée biélorusse, consacrée à un personnage insolite – Blakytny Svin. La galerie de bd ici.  

écrivaine biélorusse Ludmila RoublieuskayaAlors, la soirée a commencé avec les poèmes de l’écrivaine et journaliste Ludmila photo travail de Veronika ShnipRublevskaya qui ont accompagné les phototravaux « Les affaires et les mots oubliées » de Véronika Shnip, présentés sur l’écran. 

Ensuite, on a invité sur la scène du Théâtre les écrivains éminents, Arlou Uladzimir et Andrei Khadanovitchqu’on connaît et admire depuis longtemps – Uladsimir Arloy et Andrei Khadanovitch. Lors de leur intervention commune on a montré la séance de photos communes réalisées par deux jeunes photographes – Ivan Svita et Nina Gronskaya. Messieurs Uladsimir et Andrei ont lu des œuvres conceptuelles, tantôt tristes, tantôt ironiques, mais toujours bien reçues par le public. M. Andrei a même parlé dans un poème des particularités des hommes biélorusses, et M. Uladsimir a lu un poème consacré à M. Andrei. M.Andrei a invité sur la scène son ami d’Ukraine, le poète Roman Tryfanau qui a lu ses oeuvres. 

Alena Belanozhka et Margaryta AlyashkevitchAprès on a eu la chance d’assister à un spectacle formidable, basé sur les traditions folkloriques et les histoires sur les ondines – c’est l’image principale choisie par les jeunes poétesses Alena Belanozhka et Margaryta Alyashkevitch. Elles ont réuni des photos insolites avec un scénario bien organisé, une musique spéciale, des poèmes contemporains, une danse et des chansons.. Elles ont même proposé au public de goûter quelques noix cousues et lire des prédictions.

Le numéro suivant était bien long et accompagné de nombreuses photos et de deux chansons à la guitare – les poètes Anatol Ivachtchanka et Usevalad Stpoètes biélorusses Anatol Ivachtchanka et Usevalad Stsebourakasebouraka sont amis et ont joué sur la scène une partie aux échecs « à la suédoise » tout en lisant leurs poèmes. 

Ganna Fedarouk a offert la danse orientale populaire et lu ses deux poèmes, son énergie et professionnalisme fascinent toujours l’auditoire. Ganna Fedarouk

Viktar Zhyboul et DzetsiViktar Zhyboul et Dzetsi travaillent ensemble aussi dans le cinéma – dernièrement ils ont présenté leur petite vidéo au festival Dash. A part cela, ils sont écrivains, explorateurs de la littérature et traducteurs. Leur intervention était très vive et amusante, sur l’écran on a présenté les cadres de leur vidéo et les photos faites pendant le tournage. photos de tournage de la vidéo de Viktar Zhyboul et Dzetsi

Ensuite nous avons présenté les œuvres et la biographie d’un peintre unique Aleksei Ravski.

Les jeunes musiciens, auteurs de propres chansons Nata Poushkarova et Pasha Kousitch Nata Poushkarova et Pasha Kousitch ont présenté aussi une chanson commune : ces deux guitares étaient très harmoniques et agréables. Iryna Ageeva

Après une pause on a vu les travaux photographiques de la jeune poétesse Iryna Ageeva et entendu ses poèmes. 

Ensuite nous avons parlé du réalisateur de Canada Jonathon Driscoll qui a passé beaucoup de temps à Minsk et étudié en détails l’activité de clubs de cheveliers au Bélarus. On a diffusé à l’écran deux vidéos de ces films. La participation des Biélorusses au festival international à Volyn (Pologne) est dévenue plus claire après l’intervention d’Aleksei Bournasenka, directeur du théâtre de rue médiéval. img9999.jpg

blues par Yury NestsyarenkaLa soirée s’est terminée avec une intervention musicale brillante : le bluesman Yury Nestsyarenka et son collègue Artsyom Krytcheuski ont présenté un nouveau programme qui a réuni le blues et la musique romantique.

 

 Les photos de la soirées sont prises par le photographe Ivan Svita. 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : photo alena biélorusse

Poésie de la mode 28 octobre, 2009

Classé dans : Art et Design,Evénements — julienovik @ 16:50

Je voudrais parler ici un peu de l’événement et de la personnalité unique dans le monde de la vie culturelle biélorusse.

Il s’agit de la designer de vêtement national stylisé Svyatlana Dlatouskaya. Le défilé de mode poétique vient d’avoir lieu à la bibliothèque Tsyotki.

Je vais citer quelques extraits de l’interview avec elle publiée dans la revue littéraire Maladosts.

Pour commencer un peu de photos réalisées par Ivan Sv.

julie novik

alena masla

aksana spryntchan

ales kamotsky

Les extraits de l’interview donnée au revue littéraire Maladosts, à Alena Masla:

Alena: – .. La tenue nationale, d’une part, est un produit de la conscience nationale, le résultat de la vision du monde. D’autre part, elle est un moyen actif pour influencer la conscience… La disparition de la tenue nationale de l’usage et des procès agressifs de la globalisation mondiale – est-ce vous y trouvez une liaison?

Svyatlana: – C’est vrai que dans le monde contemporain règne l’individualisme dans les moeurs, l’isolation dans les relations sociales: nous nous voyons avant tout à travers ce que nous faisons, et pas à travers ce que nos ancêtres ont été.

En plus, à la différence de l’époque classique, le corps humain est considéré non comme l’objet de désir et de possessions, mais comme la source de la séduction inextinguible.  Dans notre quotidien sont étreint au maximum les types d’action et de mouvement où la tenue nationale a été demandée comme le signe de l’appartenance à une lignée.

La tenue traditionnelle est restée dans la culture de nations comme l’acquis le plus précieux, comme une oeuvre d’art, et elle continue son existence selon les règles imposées par l’époque, en se déployant parfois en formes nouvelles et en se transformant.

Alena: – Le style ethnique est à la mode aujourd’hui. Mais nos contemporains préfèrent le plus souvent des courants afro-asiatiques. Pourquoi? Où est la cause du désintérêt du sien?

Svyatlana: – Il est naturel pour l’homme contemporain de se chercher dans un bouquet d’images différentes, de jouer avec la vision de son propre « moi ». Et il est propre à la Mode comme un tourbillon de changements de faire attention au stéréotype de vision. La mode est un jeu avec la surface du phénomène, qui fait naître des sens à travers des signes, mais pas avec le superficiel.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : photo alena biélorusse

Salon du Livre à Minsk 11 février, 2009

Classé dans : Evénements — julienovik @ 17:38

Cette année comme d’habitude la France a son stand au Salon du livre qui a lieu à Minsk, au Centre d’expositions BELEXPO (rue Y. Kupaly, 27) du 11 au 14 février.

Le stand de l’Ambassade de France en Biélorussie présentera cette année :standfrance.jpg

• une rétrospective des Programmes d’Aide à la Publication « Maxime Bogdanovitch » (Biélorussie)

• une collection d’ouvrages consacrés à la littérature pour les enfants et la jeunesse

• une série de BD

• un fonds d’ouvrages consacrés au français langue étrangère parus au cours de ces dernières années, et plus particulièrement les méthodes d’enseignement du français

• un éventail représentatif de la recherche et des publications en sciences sociales

• une série de beaux livres sur l’art et sur la France

• des ouvrages grand public pour permettre de mieux comprendre la France et ambassade.jpgla société française, mais aussi les grands sujets d’actualité

• une collection de films documentaires sur la France et de films de fiction en DVD

http://www.ambafrance-by.org/spip.php?article1799

Samedi le stand de la France a accueilli les visiteurs d’honneur :  Ambassadeur de France en Biélorussie Mireille Musso et Conseiller de coopération et d’action culturelle : M. Ludovic ROYER  (sur la photo à gauche).
Salon du Livre à Minsk aksanayarasalenaalzhbeta.vignette

Le stand de la maison d’édition biélorusse « Mastatskaya litaratura » a préparé une rencontre avec les auteurs de livres pour enfants. Yarash Malisheuski, Aksana Sprvalyarynakystava.jpgyntchan, la petite Alzhbeta et la contesse Alena Masla étaient des participants actifs.

L’exposition a été également visitée par des jeunes écrivains tels que par exemple Valéria Kustava (sur la photo) et Ragned Malahouski.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : photo alena biélorusse

Blakitny Svin revient! 4 février, 2009

Classé dans : "Faubourg littéraire",Evénements — julienovik @ 12:36

Je présente mes excuses pour avoir rien écrit pendant longtemps… trop de travail…Mais enfin un événement a passé qu’on ne peut pas passer sous silence.

Le prix littéraire anti-glamour dont j’ai parlé une fois, « Blakitny Svin » a été remis! Dans le café London, comme d’habitude. Le 1 février, dans une atmosphère conviviale et drôle.

Mikshostak.jpgola Kandratau a reçu le premier diplôme avec 100 oeufs de caille! Ces oeufs ont été exposés dans de petites boîtes mais on a commencé à éprouver leur résistance en frappant un oeuf contre un autre, une tradition de Pâques. Il y a eu des volontaires qui ont goûté des oeufs.alena.jpgoeufs.jpg

On a lu des histoires amusantes qui entrent dans la mythologie de Blakitny Svin et sont exposées en biélorusse sur le blog de Ludmila Rubleuskaya. On a fait des choses aussi drôles par exemple Alena Balanozhka a voulu couper une partie de Blakitny Svin (du lard quand même!), Adam Shostak l’a soutenue dans cette action. Pas de panique, Svin est restésain et sauf, mais les photos sont bien intéressantes=))

Onbocal.jpg a bu du vin français et écouté Edith Piaf (cela n’était pas prévu, simplement la musique du café).

Cette fois-ci le vote qu’on a eu pour découvrir qui reçoit le diplôme, a été ouverte. Il a eu lieu sur internet, mais aussi pendant la soirée de Noel de Musams. trenas.jpg

La deuxième place a été attribuée à Vika Trenas, la troisième — à Seva Garachka qui n’était pas présent mais Blakitny Svin trouve tous les lauréats même s’ils ne le veulent pas!

On a lu des poèmes, et même essayé d’écrire un poème commun. On a essayé aussi d’interroger l’avenir avec des livres qui se trouvaient sur l’étagère du café ( et qui changent d’ailleurs). Mais le livre choisi, celui de la série « Je découvre le monde » était consacré à la criminalistique donc les prédictions étaient un peu spécifiques… svin2009.jpg

Uprototype.jpgn invité à part qui est venu pour la première fois — le poète Viktar Slinko.

Au total tous sont restés contents surtout Ganna Fédaruk qui a pris avec elle le prototype de Blakitny Svin — un jouet aux dimensions pas petites, qui a couronné la table du café avec l’air majestueux. tous.jpg

Je dévoile un petit secret : on a en train de préparer une exposition de la bande déssinée sur les histoires de Blakitny Svin. Elle serait présentée à la soirée La France au coeur du Bélarus.

©Photos de Julie Novik

L’interview avec Ludmila Rubleuskaya 

 

 
 

Amelie Lallement |
BAZAR D'histoires.. |
le club lecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog
| Médiatheque Clémence Isaure