Bélarus blog culture et poésie

Bélarus culturel et créatif. Poésie et projets culturels

 
  • Accueil
  • > Recherche : design belarus

Exposition d’art Le Bélarus au carrefour de la guerre 1812 3 décembre, 2012

affiche Bélarus à la guerre 1812Le 200-ième anniversaire de la guerre 1812 inspire les artistes biélorusses à revoir l’évènement qui a marqué la terre biélorusse. Les participants du projet Le Bélarus au carrefour de la guerre 1812s’adressent aux destins et portraits, aux émotions éprouvées plus volontiers qu’aux détails de la réalité militaire alors le lyrisme s’entrelace avec le tragisme dans leurs oeuvres.

Le 6 décembre 2012 à 17.00 la Bibliothèque A.Poushkin à Minsk accueille l’ouverture de l’exposition d’art Le Bélarus au carrefour de la guerre 1812. Les oeuvres des peintres biélorusses consacrées aux évènements de la guerre et leurs participants du côté biélorusse et français, n’attirent pas l’attention du spectacteur aux stratégies militaires et personnalités dont le rôle reste ambivalent et contradictoire, mais aux valeurs humaines et à l’unanimité des épreuves et émotions. Le regard « du dedans » sur la guerre qui a dévasté le territoire biélorusse étant à la fois une tentative de « refaire » la carte de l’Europe, offre l’opportunité de survivre une réflexion émotionnelle.

Une place particulière dans le projet appartient à l’image de la femme – d’une part, il s’agit de la vivandière (phénomène français), de l’autre part, de l’image généralisée d’une femme biélorusse. Certaines toiles sont exposées pour la première fois.

A la base du projet se trouvent les oeuvres de trois peintres biélorusses – Yauhen Shuneïka (peinture, textile), Hennadz Drazdou (photo, peinture), Anatol Byalyausky (peinture). Les autres sont Natallya Belavokaya (apprêt), Uladzimir Sayko (peinture), Mikola Autchynnikau (aquarelle), Rygor Myazhyeu (aquarelle), Viktar Barabantsay (peinture), Viktar Mikita (graphique), Uladzimir Sytchanka (graphique digital).

En effet, l’exposition à Minsk est une étape finale de la commémoration artistique des victimes du peuple biélorusse dans la guerre 1812. Elle a été précédée par les expositions à Vileyka et Mar’ina Gorka dont l’ouverture le 21 et le 28 novembre conformément synchronise les spectateurs avec les dates des évènements passés.

A l’ouverture de l’exposition Le Bélarus au carrefour de la guerre 1812 le 6décembre à Minsk interviendront l’historien, journaliste et ethnographe régional Anatol Valakhanovitch, littérateur Valerya Kustava, connaisseur de mythologie Irina Klimkovitch, historien et écrivain Vital Byl’, musicien Uladzimir Eytukh, poétesse Aksana Yutchkavitch, groupe de rock biélorusse Werasen.

Les présentatrices sont les art-manageurs du projet Vika Trenas et Yuliya Novik (promo-groupe VU). L’ouverture de l’exposition va être agrémentée par une présentation multimédia des oeuvres mondialement connues qui sont la source artistique précisieuse sur la guerre 1812. Avant tout, il s’agit des dessins de Christian Vilhelm Fauber du Faur qui a noté le chemin de Nioman à Smolensk, ainsi que des oeuvres d’Albrecht Adam.

Auteur de l’idée du projet – Yauhen Shuneïka. Design de l’affiche – Ales Famenka.

L’exposition est ouverte jusqu’au 13 décembre. Entrée libre.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : design belarus

1ère Triennale de Minsk d’art contemporain BelExpoArt-2012 23 novembre, 2012

Classé dans : Agenda des soirées,Mode,Musique et danse,Théâtre — julienovik @ 0:21

Le 23 novembre, ouvre la première Triennale de Minsk d’art contemporain BelExpoArt-2012, organisée par le Ministère de la culture du Bélarus et le Centre des arts contemporains.

Adresse: République du Bélarus, Minsk, av. Pobediteley 14.

Dates: 23/11-9/12/2012.

L’objectif principal de l’Exposition est de former les conditions pour l’interaction productive des représentants des différents domaines de la culture et de l’art, depuis 1991 à nos jours, avec les théoriciens et philosophes de l’art contemporain. Le projet vise à révéler et présenter au public les arts biélorusses les plus actuels, les tendances de leur développement, ainsi qu’à organiser le dialogue constructif entre les représentants des différents domaines de la culture et de l’art de la République du Bélarus.

1ère triennale d'art contemporain à minsk bélarus

Les arts biélorusses seront présentés dans leur variété exhaustive  - peinture, sculpture, graphique, photographie, installation, art musical et théâtral.

Le théâtre intervient comme « art-objet » de l’exposition. Les collectifs de théâtre plastique, avant-garde et expérimental vont créer une atmosphrèe unique dans l’exposition permanente.

Les défilés quotidiens de la mode avant-garde des jeunes designers biélorusses vont présenter les courants actuels AvantGarde et PretaPorter. Chaque défilé devrait devenir une performance – l’union de la mode et du théâtre.

La musique électronique serait un complément dans cette variété des genres et types de l’art comtemporain.

Le programme officiel comprend les rencontres avec les artistes et autres représentants du milieu créatif du Bélarus, de la Russie, de l’Ukraine, de la Serbie et Pologne – sous forme de tables rondes, ateliens, cours, discussions – consacrées aux actualités dans l’art contemporain. Ces évènements devraient contribuer à établir les liens de partenariat et d’affaires dans le domaine de la culture et de l’art.

Site officiel de la 1ère Triennale de Minsk d’art contemporain BelExpoArt-2012

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : design belarus

Vyavy-2011: Trois langues (Traductions) 5 décembre, 2011

Vyavy 2011Le 7 décembre 2011 (mercredi) au Musée Yanka Kupala (rue Yanka Kupala, 4, Minsk, Bélarus) se tiendra le projet multiculturel

« VYAVY-2011: TROIS LANGUES » (Traductions) rapporté à 120 ans de la naissance du poète biélorusse Maxim Bagdanovitch et au centenaire de la naissance de l’écrivain polonais et américain, lauréat du prix Nobel Czesław Miłosz.

Participants:
• critique littéraire, compilateur de l’édition « Maxim Bagdanovitch: connu et inconnu » Tsihan Tcharniakevitch,

• écrivains, curateurs et traducteurs de l’édition de 4 volumes Czesław Miłosz en biélorusse Andrei Khadanovitch et Maryna Shoda ;

• auteurs et curateurs du projet “Czeladnik czasu\Laiko pameistrys\Чаляднік часу” (Lettonie- Pologne-Bélarus);

• représentants de la revue de traduction en ligne « Praidzisvet » Yuliya Tsimafeeva et Uladzimir Lyankevitch;

• écrivains et traducteurs Vital Ryzhkoy et Anka Upala;

• metteur en scène et poétesse Ganna Fedaruk, duo de danseuses « Alia Atsika« ,

• théâtre d’improvisation de feu Asmigurd;

• groupe musical trip-hop/downtempo B_SIDE.

Avec le soutien du studio design http://www.pix.by/ et du site web http://kurs.by/.
Des cadeaux – un disque unique pour les 3 ans de groupe de promotion VU!

Présentatrices: Yuliya Novik et Vika Trenas.

Début: 18.00 h.

Entrée: billets de musée (3.000 roubles biélo).

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : design belarus

Photographe de guerre belge à la Semaine de mode biélorusse 12 octobre, 2010

Classé dans : Evénements,Mode,Photos — julienovik @ 16:57

La Semaine de mode biélorusse qui s’est tenue presque simultanément avec les défilés à Paris, est un évenement, même si l’organisation laisse à désirer.

BFW Himdiat

Voilà une petite interview avec le célèbre photographe de guerre de Bruxelles, Bruno Stevens (bruno.photoshelter.com) qui prépare un reportage photo de la Belarusian Fashion Week (site www.bfw.by):

bruno.jpg

-Quelle collection d’aujourd’hui (7 octobre) vous a plu le mieux ?

-Je ne sais pas, je regarde plus l’attitude. Si je regarde les vêtements, je peux plus faire des photos. La dernière, je trouvais trop clinquante.

-C’est la première fois que vous êtes ici ?

-Au Bélarus, oui. Au fait, je suis pas du tout photographe de mode. Je suis photographe de guerre, normalement. J’ai fait toutes les guerres depuis dix-douze ans : Afganistan, Tchétchénie, Irak, Liban, Gaza… Tous les magazines du monde : Paris Match, New York Times… Alors c’est ma première expérience dans la mode, je fais ça comme reportage pour Madame Figaro. Ce sera l’article plus général sur la mode au Bélarus, je crois. On a des photos de la Semaine de la mode, mais on est allé aussi à l’Ecole nationale de beauté, voir Sasha Varlamov, plein de choses.

-Cela vous plaît, Minsk ?

-Oui ! J’aime bien. Je suis supris, je trouve qu’il y a de l’ambiance. Moi je m’attendais à trouver une ville grise. Il y avait une raison : ma soeur a étudié la slavistique là, il y a vingt ans, et elle m’a dit que Minsk était la ville la plus sinistre de sa vie. Et en fait, pas du tout ! C’est très léger comme atmosphère. Il y a pas trop de monde dans la rue, les gens sont sympas. Quand je photographie, ça ne gêne personne. C’est étonnant. Il y a vraiment une espèce de légèreté à quelle je ne m’attendais pas. Je trouve que les gens sont très agréables. J’ai rencontré plein de monde. C’est chouette. Et je les reconnais. Là par exemple, il y a une Véra qui est la directrice du Centre de la mode. Je vois les mêmes gens tous les jours. C’est sympa. En plus, c’est très beau, il y a du soleil.

 

(more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : design belarus

Exposition photo franco-biélorusse Parallèles: communiqué de presse 26 août, 2010

Bibliothèque Nationale de Biélorussie

Ambassade de France en Biélorussie

 

France et Biélorussie: « Parallèles » photographiques

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE      

 

La silhouette touche à l’émotion, le regard s’éloigne dans son reflet, pour briser les barrières et les clichés. Réunis par le sentiment de sentir la ville reflétée dans l’homme, ainsi que l’homme reflété dans la ville, le photographe français Thierry Clech et les photographes biélorusses Olga Loiko et Viktor Baykovsky créent de nouvelles parallèles virtuelles et photographiques.

En détruisant et “réanimant” la ville avec leur regard photographique, ils refusent les paysages lustrés et touristiques pour se trouver dans le noir et blanc, revoir l’ombre et la lumière, l’interconnexion et le chaos des détails, fermés dans un seul espace urbain. 

Mais la photographie n’est pas née isolée. Par des temps différents, dans des villes et pays divers, les photographes avec un style et une expérience différente, sont influencés par des émotions et des impressions similaires. Ainsi naissent des parallèles. D’abord virtuelles – entre l’architecture et l’homme, le matériel et l’âme, l’état et l’émotion. Ensuite photographiques – dans le cadre du projet photo franco-biélorusse “Parallèles “ – entre les villes et les cultures, ce qui est la base de l’exposition commune de trois auteurs.

L’ouverture de l’exposition photo “Parallèles” se tient dans la galerie “Panorama” à la Bibliothèque Nationale du Bélarus le 16 septembre 2010 à 17.00. Invités à l’ouverture: critique d’art Eugeni Shyneiko, écrivain Naoum Galpérovitch, duo d’acteurs “Cigale” (Nikita Sidorenko et Vladimir Galak). 

Présentateurs: Yuliya Novik et Vika Trenas.

L’exposition se tient avec le soutien du laboratoire photo FotoMAX (www.fotomax.by) et le studio de design Pix.by (www.pix.by).

Le but du projet est de réunir l’oeuvre du photographe français et des photographes biélorusses par une seule conception, d’accentuer l’unité des images de la ville et du citoyen, qui se rapproche et s’éloigne à la fois du mileu urbain.

Le citoyen se donne tout entier à la ville, il se fond avec elle et en devient partie intégrante, il remplit l’espace urbain avec ses émotions. Il laisse des empreintes non seulement comme créateur de paysages antropogènes et de constructions d’architecture, mais aussi comme un élément important de son contenu spirituel. 

Le photographe shoote ses histoires en suivant le rythme de la ville. Avec cela il aspire à les laisser passer à travers sa perçeption du monde, repenser, dépasser les limitations fixées par les formes géométriques de l’architecture urbaine. Il crée une composition de l’image en se basant sur les éléments déjà existants de l’infrastructure urbaine. Il modifie et transforme l’image et la silhouette de la ville pour en découvrir et montrer un autre côté, invisible pour la plupart des gens.

Le projet inscrit l’art photographique biélorusse dans le contexte européen et pourrait servir de base pour de nouveaux projets communs et contribuer aux rapports interculturels.

L’exposition est ouverte dans la galerie “Panorama” (Minsk, Bibliothèque Nationale, av.Nezavisimosti 116, 21ème étage) du 16 septembre au 6 octobre 2010.   

Auteur du projet Yuliya Novik

Manager du projet Vika Trenas

(Ensemble – groupe de promotion culturelle VU)

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : design belarus

Vyavy 2009: Dialogue de stars 29 décembre, 2009

Cette année touche à sa fin : on a l’habitude de dresser le bilan, rédiger les top des événements et des personnes qui ont impressionné le plus, tirer des conclusions et faire des projets…

Je vous souhaite une bonne année avec plein de perspective et de belles idées réalisées! Que la joie, l’amour et le bonheur vous accompagnent toujours!

Permettez-moi de dire quelques mots sur notre projet le plus important qui vient d’avoir lieu à Minsk. Il s’agit du projet littéraire et musical « Vyavy » qui a été lancé il y a un an, le 7 décembre, et trouvé sa continuation le 5 décembre cette année. L’idée a été gardée : celle de la synthése des arts et la présence de nouveaux noms, surtout jeunes. On a ajouté quand même plein de choses : les rubriques particulières « L’invité spécial » – pour le frontman des groupes de blues Yuri Nestsyarenka, « L’invité à bis » – pour l’interprétatrice de danse orientale et de poésie Ganna Fedarouk, « Le début de Vyavy » – pour la poétesse et la photoartiste Iryna Ageeva.

Cette soirée a été censée de développer l’idée du dialogue, même du « Dialogue de stars ».

On a engagé plus de 20 participants de différents domaines artistiques pour réaliser cette idée – écrivains, photographes, designers, peintres, musiciens….

Voilà ce que les spectateurs ont pu observer pendant 2 h et demie passées au Théâtre de romance russe à Minsk.

VU promo-groupe biélorusseAu début Julie Novik et Vika Trenas, les organisatrices et les présentatrices, nous avons raconté l’idée générale de la soirée et de notre promo-groupe VU que nous venons d’actualiser dans les milieux culturels biélorusses. Il s’agit d’une union informelle de trois personnes créatives – Julie Novik, traductrice et poétesse, Vika Trenas, poétesse, critique, rédacteur en poésie, et Daria Belskaya, designer. Nous nous posons comme but la promotion de la littérature biélorusse, la découverte de nouveaux talents et l’organisation de projets culturels dans les domaines d’art différents : littérature, musique, art et design, photographie et autres. 

FotoMax salon de photographieNous avons présenté aussi notre soutien technique : le salon de PIX studio de designphotographie Fotomax (rue Revolutsionnaya 1, le bâtiment de l’Ambassade de France au Bélarus), et le studio de design PIX (http://pix.by). 

D’ailleurs, chaque participant et spectateur a reçu comme cadeau un disque avec le livre électronique de bande dessinée biélorusse, consacrée à un personnage insolite – Blakytny Svin. La galerie de bd ici.  

écrivaine biélorusse Ludmila RoublieuskayaAlors, la soirée a commencé avec les poèmes de l’écrivaine et journaliste Ludmila photo travail de Veronika ShnipRublevskaya qui ont accompagné les phototravaux « Les affaires et les mots oubliées » de Véronika Shnip, présentés sur l’écran. 

Ensuite, on a invité sur la scène du Théâtre les écrivains éminents, Arlou Uladzimir et Andrei Khadanovitchqu’on connaît et admire depuis longtemps – Uladsimir Arloy et Andrei Khadanovitch. Lors de leur intervention commune on a montré la séance de photos communes réalisées par deux jeunes photographes – Ivan Svita et Nina Gronskaya. Messieurs Uladsimir et Andrei ont lu des œuvres conceptuelles, tantôt tristes, tantôt ironiques, mais toujours bien reçues par le public. M. Andrei a même parlé dans un poème des particularités des hommes biélorusses, et M. Uladsimir a lu un poème consacré à M. Andrei. M.Andrei a invité sur la scène son ami d’Ukraine, le poète Roman Tryfanau qui a lu ses oeuvres. 

Alena Belanozhka et Margaryta AlyashkevitchAprès on a eu la chance d’assister à un spectacle formidable, basé sur les traditions folkloriques et les histoires sur les ondines – c’est l’image principale choisie par les jeunes poétesses Alena Belanozhka et Margaryta Alyashkevitch. Elles ont réuni des photos insolites avec un scénario bien organisé, une musique spéciale, des poèmes contemporains, une danse et des chansons.. Elles ont même proposé au public de goûter quelques noix cousues et lire des prédictions.

Le numéro suivant était bien long et accompagné de nombreuses photos et de deux chansons à la guitare – les poètes Anatol Ivachtchanka et Usevalad Stpoètes biélorusses Anatol Ivachtchanka et Usevalad Stsebourakasebouraka sont amis et ont joué sur la scène une partie aux échecs « à la suédoise » tout en lisant leurs poèmes. 

Ganna Fedarouk a offert la danse orientale populaire et lu ses deux poèmes, son énergie et professionnalisme fascinent toujours l’auditoire. Ganna Fedarouk

Viktar Zhyboul et DzetsiViktar Zhyboul et Dzetsi travaillent ensemble aussi dans le cinéma – dernièrement ils ont présenté leur petite vidéo au festival Dash. A part cela, ils sont écrivains, explorateurs de la littérature et traducteurs. Leur intervention était très vive et amusante, sur l’écran on a présenté les cadres de leur vidéo et les photos faites pendant le tournage. photos de tournage de la vidéo de Viktar Zhyboul et Dzetsi

Ensuite nous avons présenté les œuvres et la biographie d’un peintre unique Aleksei Ravski.

Les jeunes musiciens, auteurs de propres chansons Nata Poushkarova et Pasha Kousitch Nata Poushkarova et Pasha Kousitch ont présenté aussi une chanson commune : ces deux guitares étaient très harmoniques et agréables. Iryna Ageeva

Après une pause on a vu les travaux photographiques de la jeune poétesse Iryna Ageeva et entendu ses poèmes. 

Ensuite nous avons parlé du réalisateur de Canada Jonathon Driscoll qui a passé beaucoup de temps à Minsk et étudié en détails l’activité de clubs de cheveliers au Bélarus. On a diffusé à l’écran deux vidéos de ces films. La participation des Biélorusses au festival international à Volyn (Pologne) est dévenue plus claire après l’intervention d’Aleksei Bournasenka, directeur du théâtre de rue médiéval. img9999.jpg

blues par Yury NestsyarenkaLa soirée s’est terminée avec une intervention musicale brillante : le bluesman Yury Nestsyarenka et son collègue Artsyom Krytcheuski ont présenté un nouveau programme qui a réuni le blues et la musique romantique.

 

 Les photos de la soirées sont prises par le photographe Ivan Svita. 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : design belarus

Soirée littéraire et musicale la France au coeur du Bélarus 8 janvier, 2009

Classé dans : Evénements,Groupe de promotion culturelle VU/ВЮ — julienovik @ 17:15

10401092108010961072frlast.jpg Dans le cadre de la coopération franco-biélorusse et de la fête internationale de la francophonie on invite toutes les personnes intéressées à la soireé littéraire et musicale « La France au coeur du Bélarus »  qui aura lieu le 16 mars 2009 à 18 00 dans la Maison de l’Amitié.

 

La France est un pays à la culture et la tradition littéraire mondialement connues et appréciées. La langue française renommée pour sa mélodie entre facilement en corrélation avec d’autres cultures en leur offrant la base de création. La langue biélorusse étant également riche et mélodique, crée son propre espace culturel donc le dialogue de ces langues et cultures promet d’être particulièrement avantageux et captivant.

 

Ce projet vise à mettre en relief la réflexion sur la France et la langue française dans les oeuvres des écrivains biélorusses contemporains, à valoriser la coopération mutuelle par le biais de la traduction et d’interprétation, à rapprocher les deux cultures lors des interventions littéraires et musicales. 

 

Parmi de nombreux points de convergence qu’on trouve dans la littérature française et biélorusse on met en relief les sujets importants comme poésie, création, relations humaines qui sont à comparer et à redécouvrir lors de la soirée.

 

On engage des traducteurs et des écrivains biélorusses modernes dont les oeuvres ont été influencées par la France et le français, aussi bien que des jeunes acteurs et artistes engagés dans des projets culturels différents, ce sont :

Yves Prud’homme, éditeur français,

Zmitser Kolas, traducteur et éditeur privé,

Ludmila Rubleuskaya, écrivaine, auteur de plusieurs recueils de poésie et de prose, rédacteur culturel du journal «Bélarus segodnya»,

Leanid Kasyra, interprète, traducteur de la prose française en biélorusse, maître de conférence à l’Université linguistique de Minsk,

Leanid Dranko-Maïsiuk, écrivain, auteur de plusieurs recueils de poésie, de prose, d’essais, 

Vika Trenas, poétesse et critique, auteur de deux recueils de poèmes, rédacteur en poésie de la revue « Maladosts » ,

Aksana Spryntchan, poétesse, organisatrice du Théatre poétique Art.S . et de nombreuses manifestations culturelles, auteur de deux recueils de poèmes,

Valérya Kustava, poète, magistère d’art, auteur de trois recueils de poèmes, rédacteur à la maison d’édition « Mastatskaya litaratura »,

Andreï Khadanovitch, poète et traducteur, auteur de plusieurs livres de poésie, d’essais et de traductions, professeur à l’Université d’Etat,

Yuras Barysevitch,  traducteur, écrivain, artiste d’action, critique d’art, auteur de plusieurs recueils d’essais,

Dacha Britch, magistère de lettres, enseignante,

Yarash Malisheuski, musicien, historien, littérateur,

Katsyarina Sakouskaya, artiste, étudiante de l’Université linguistique de Minsk,

Alena Belanozhka, metteur en scène, étudiante de l’Université de culture et des arts,

Yana et Kristina Shailyagovitch, participantes de l’école de danse historique « Zolotoy dvor »,

Vadzim Klimovitch, barde,

Julie Novik, poétesse et traductrice,

et aussi le projet théatral de l’association « Demain le printemps » (France) et MOO Teatro (Bélarus).  

 

Une partie importante du projet est consacrée aux rapports bilingues entre les maisons d’édition, les éditeurs et les traducteurs : le côté français est représenté par Yves Prud’homme, le côté biélorusse – par Zmitser Kolas.

 

Spécialement pour cette soirée on a prévu la création de la bande dessinée biélorusse dont le personnage principal est Blakitny Svin, le symbole du prix littéraire anti-glamour du club littéraire informel « Le Faubourg littéraire » dont la dirigeante est Ludmila Rubleuskaya. De jeunes artistes et designers parmi lesquels Alena Belanozhka, Dacha Tsagoïko, Vasili Pavlinitch, Daniil Zhugzhda. 

 

La danse française classique et la chanson en biélorusse et en français et une petite mise en scène complètent la soirée.

 

Toute la soirée sera menée en deux langues : biélorusse et français, les textes sont doublés pour initier pleinement à ces deux cultures.

 

La soirée se passe avec le soutien de l’Ambassade de la France au Bélarus, en collaboration avec la Maison de l’Amitié, et est née d’une initiative personnelle visant à promouvoir la culture et la créativité, la coopération interculturelle et le dialogue plurivalent.

 

Les coordinateurs du projet :

Julie Novik 

E-mail novik.julia@gmail.com ,   http://julienovik.unblog.fr

Vika Trenas, E-mail: trenas007@gmail.com

http://vika-trenas.livejournal.com/ 

La Maison de l’Amitié 

Літаратурна-музычны вечар “Францыя ў сэрцы Беларусі”

 

Францыя—краіна з усеагульна прызнанай багатай літаратурнай традыцыяй і культурай. Беларуская мова не саступае французскай па мілагучнасці. Урачыстае з’яднанне гэтых дзвюх моў і культур адбудзецца 16 сакавіка ў 18 00 у Доме Дружбы. (вул.Захарава 28, насупраць Мінскага Лінгвістычнага універсітэта, плошча Перамогі). Уваход вольны.

 

На двухмоўную вечарыну запрошаны:

 

Яго Вялікасць Пераклад (прадстаўляюць Андрэй Хадановіч, Юрась Барысевіч, Леанід Казыра, Юлія Новік…), Яе Вялікасць Паэзія (прадстаўляюць Леанід Дранько-Майсюк, Валерыя  Кустава, Віка Трэнас, Людміла Рублеўская, Аксана Спрынчан, Даша Брыч…), Яго Вялікасць Танец (класічны французскі танец у выкананні Яны і Хрысціны Шэляговіч…), Яе Вялікасць Песня (у выканні Яраша Малішэўскага, Кацярыны Сакоўскай, Вадзіма Клімовіча…), Яго Вялікасць Тэатр (удзельнічаюць французскія акцеры – сумесны праект асацыяцыі “Demain le printemps” з Францыі і МОО Театро з Беларусі).

Пра Яе Вялікасць Кнігу раскажуць пачэсныя госці-кнігавыдаўцы з беларускага і французскага боку (Іў Пруд’ом і Зміцер Колас).

 

Класіка і сучаснасць, творчасць беларусаў на французскай мове і вынікі супрацоўніцтва… Сюрпрызы і цікавосткі… Упершыню пройдзе міні-выстава беларускіх коміксаў, прысвечаная Блакітнаму Свіну.

Інфармацыйны рэсурс Будзьма.орг прапануе міні-конкурс з самабытнымі прызамі.

 

Вечар прымеркаваны да міжнароднага свята франкафаніі і праходзіць пры падтрымцы Французскай амбасады ў РБ, пры ўдзеле Дома Дружбы.

 

Арганізатары : Юлія Новік, Віка Трэнас.

 

 

 

 

 

 
 

Amelie Lallement |
BAZAR D'histoires.. |
le club lecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog
| Médiatheque Clémence Isaure