Bélarus blog culture et poésie

Bélarus culturel et créatif. Poésie et projets culturels

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Questions aux lecteurs 12 novembre, 2012

Classé dans : A propos — julienovik @ 23:09

Chers amis,

si vous lisez ce blog pour la première ou Xième fois, merci d’apporter vos avis et commentaires.
Quels types de publications seraient plus intéressants pour vous:

publications analytiques sur la culture biélorusse;

infos pratiques de type « comment venir au Bélarus »;

traductions de poésie et prose du biélorusse ou russe en français et vice versa;

actualité sociale biélorusse;

actualité culturelle biélorusse;

interviews en français avec les artistes et participants à la vie culturelle au Bélarus;

agenda des soirées culturelles au Bélarus en français (traduction pour tous les évènements ou seulement évenements avec le français);

photo reportages des évènements culturels;

extraits vidéo et audio commentés en français;

autre.

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

XVIIème Salon international du livre de Minsk 15 février, 2010

Classé dans : Evénements — julienovik @ 11:47

XVIIème Salon du livre à Minsk, Bélarus

Le Salon international du livre de Minsk, commencé le 10 février a été solennellement clos le 14 février. La France, pays invité d’honneur, et ses écrivains qui sont venus pour discuter littérature, ont attiré plein de monde pas obligatoirement francophone. 

(more…)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Vyavy 2009: Dialogue de stars 29 décembre, 2009

Cette année touche à sa fin : on a l’habitude de dresser le bilan, rédiger les top des événements et des personnes qui ont impressionné le plus, tirer des conclusions et faire des projets…

Je vous souhaite une bonne année avec plein de perspective et de belles idées réalisées! Que la joie, l’amour et le bonheur vous accompagnent toujours!

Permettez-moi de dire quelques mots sur notre projet le plus important qui vient d’avoir lieu à Minsk. Il s’agit du projet littéraire et musical « Vyavy » qui a été lancé il y a un an, le 7 décembre, et trouvé sa continuation le 5 décembre cette année. L’idée a été gardée : celle de la synthése des arts et la présence de nouveaux noms, surtout jeunes. On a ajouté quand même plein de choses : les rubriques particulières « L’invité spécial » – pour le frontman des groupes de blues Yuri Nestsyarenka, « L’invité à bis » – pour l’interprétatrice de danse orientale et de poésie Ganna Fedarouk, « Le début de Vyavy » – pour la poétesse et la photoartiste Iryna Ageeva.

Cette soirée a été censée de développer l’idée du dialogue, même du « Dialogue de stars ».

On a engagé plus de 20 participants de différents domaines artistiques pour réaliser cette idée – écrivains, photographes, designers, peintres, musiciens….

Voilà ce que les spectateurs ont pu observer pendant 2 h et demie passées au Théâtre de romance russe à Minsk.

VU promo-groupe biélorusseAu début Julie Novik et Vika Trenas, les organisatrices et les présentatrices, nous avons raconté l’idée générale de la soirée et de notre promo-groupe VU que nous venons d’actualiser dans les milieux culturels biélorusses. Il s’agit d’une union informelle de trois personnes créatives – Julie Novik, traductrice et poétesse, Vika Trenas, poétesse, critique, rédacteur en poésie, et Daria Belskaya, designer. Nous nous posons comme but la promotion de la littérature biélorusse, la découverte de nouveaux talents et l’organisation de projets culturels dans les domaines d’art différents : littérature, musique, art et design, photographie et autres. 

FotoMax salon de photographieNous avons présenté aussi notre soutien technique : le salon de PIX studio de designphotographie Fotomax (rue Revolutsionnaya 1, le bâtiment de l’Ambassade de France au Bélarus), et le studio de design PIX (http://pix.by). 

D’ailleurs, chaque participant et spectateur a reçu comme cadeau un disque avec le livre électronique de bande dessinée biélorusse, consacrée à un personnage insolite – Blakytny Svin. La galerie de bd ici.  

écrivaine biélorusse Ludmila RoublieuskayaAlors, la soirée a commencé avec les poèmes de l’écrivaine et journaliste Ludmila photo travail de Veronika ShnipRublevskaya qui ont accompagné les phototravaux « Les affaires et les mots oubliées » de Véronika Shnip, présentés sur l’écran. 

Ensuite, on a invité sur la scène du Théâtre les écrivains éminents, Arlou Uladzimir et Andrei Khadanovitchqu’on connaît et admire depuis longtemps – Uladsimir Arloy et Andrei Khadanovitch. Lors de leur intervention commune on a montré la séance de photos communes réalisées par deux jeunes photographes – Ivan Svita et Nina Gronskaya. Messieurs Uladsimir et Andrei ont lu des œuvres conceptuelles, tantôt tristes, tantôt ironiques, mais toujours bien reçues par le public. M. Andrei a même parlé dans un poème des particularités des hommes biélorusses, et M. Uladsimir a lu un poème consacré à M. Andrei. M.Andrei a invité sur la scène son ami d’Ukraine, le poète Roman Tryfanau qui a lu ses oeuvres. 

Alena Belanozhka et Margaryta AlyashkevitchAprès on a eu la chance d’assister à un spectacle formidable, basé sur les traditions folkloriques et les histoires sur les ondines – c’est l’image principale choisie par les jeunes poétesses Alena Belanozhka et Margaryta Alyashkevitch. Elles ont réuni des photos insolites avec un scénario bien organisé, une musique spéciale, des poèmes contemporains, une danse et des chansons.. Elles ont même proposé au public de goûter quelques noix cousues et lire des prédictions.

Le numéro suivant était bien long et accompagné de nombreuses photos et de deux chansons à la guitare – les poètes Anatol Ivachtchanka et Usevalad Stpoètes biélorusses Anatol Ivachtchanka et Usevalad Stsebourakasebouraka sont amis et ont joué sur la scène une partie aux échecs « à la suédoise » tout en lisant leurs poèmes. 

Ganna Fedarouk a offert la danse orientale populaire et lu ses deux poèmes, son énergie et professionnalisme fascinent toujours l’auditoire. Ganna Fedarouk

Viktar Zhyboul et DzetsiViktar Zhyboul et Dzetsi travaillent ensemble aussi dans le cinéma – dernièrement ils ont présenté leur petite vidéo au festival Dash. A part cela, ils sont écrivains, explorateurs de la littérature et traducteurs. Leur intervention était très vive et amusante, sur l’écran on a présenté les cadres de leur vidéo et les photos faites pendant le tournage. photos de tournage de la vidéo de Viktar Zhyboul et Dzetsi

Ensuite nous avons présenté les œuvres et la biographie d’un peintre unique Aleksei Ravski.

Les jeunes musiciens, auteurs de propres chansons Nata Poushkarova et Pasha Kousitch Nata Poushkarova et Pasha Kousitch ont présenté aussi une chanson commune : ces deux guitares étaient très harmoniques et agréables. Iryna Ageeva

Après une pause on a vu les travaux photographiques de la jeune poétesse Iryna Ageeva et entendu ses poèmes. 

Ensuite nous avons parlé du réalisateur de Canada Jonathon Driscoll qui a passé beaucoup de temps à Minsk et étudié en détails l’activité de clubs de cheveliers au Bélarus. On a diffusé à l’écran deux vidéos de ces films. La participation des Biélorusses au festival international à Volyn (Pologne) est dévenue plus claire après l’intervention d’Aleksei Bournasenka, directeur du théâtre de rue médiéval. img9999.jpg

blues par Yury NestsyarenkaLa soirée s’est terminée avec une intervention musicale brillante : le bluesman Yury Nestsyarenka et son collègue Artsyom Krytcheuski ont présenté un nouveau programme qui a réuni le blues et la musique romantique.

 

 Les photos de la soirées sont prises par le photographe Ivan Svita. 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Le site web éthnique « Images natales » 17 septembre, 2009

Classé dans : Poésie,Presse — julienovik @ 11:27

Je vous présente le site web éthnique biélorusse « Images natales » ( « Родныя вобразы »)  http://www.rv-blr.com/.

Les créateurs de cette ressource collectent des informations sur la culture de Bélarus. Ils sont surtout intéressés par la poésie, la littérature, l’art. Le site vise à populariser les jeunes poètes contemporains. Sur http://www.rv-blr.com/ le créateur peut s’inscrire et ajouter ses oeuvres lui-même.

Les organisateurs invitent cordialement à la collaboration et à l’échange d’idées créatives et utiles.

D’ailleurs, sur ce site on peut trouver quelques poèmes de Vika Trenas:  http://www.rv-blr.com/vershu/vershu_poeta/61. On vous attend, jeunes poètes et poétesses!

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Poètes biélorusses nus 26 juin, 2009

Classé dans : Presse — julienovik @ 15:07

Les hommes littéraires biélorusses ont toujours voulu déshabiller l’un l’autre ou se déshabiller. Le premier à réaliser cette idée a été le rédacteur de l’almanach littéraire et artistique « Caloss’e » Ales Arkush. En 2007 dans son journal intime il a proposé à dix écrivaines biélorusses de se déshabiller pour la galerie de photos dans l’almanach et ainsi sensibiliser l’opinion publique à la poésie et prose biélorusse.Stsyeburaka

L’idée de déshabiller les écrivaines pour promouvoir la littérature a eu de répercussions vives. La plupart des hommes ont appuyé l’opinion d’Arkush mais les défenseurs de droits de femmes l’ont presque baptisé chauviniste. Le temps passait mais l’idée ne disparaissait pas. Enfin deux ans après cette proposition d’Ales Arkush il est apparu le projet commun pour la revue pARTisan en réalisation par les photographes Andrei Chtshukin, Dzyanis Nyadzelski et autres – le calendrier « éternel » d’écrivains biélorusses nus. Pour cette fois ce n’étaient que des hommes. On a nommé le calendrier « La fin des mots », il sera en vente dans les librairies de Bélarus.Anatol Ivachtchanka

« La fin des mots » est à interpréter de différente manière -comme l’épuisement de l’acte de création, la perspective d’un nouveau texte ou une déclaration non-verbale d’un écrivain. «C’est pour cela qu’il y a de la place aux culs nus, et aux textes (en lettres et en images), et à leur contexte général – l’espace où les mots apparaissent dans les têtes ».

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Compte rendu France au coeur du Bélarus 18 mars, 2009

Classé dans : Evénements,Groupe de promotion culturelle VU/ВЮ — julienovik @ 11:59

L’événement auquel on a investi autant d’efforts et de temps, a réussi. public.jpg

La salle de la Maison de l’Amitié a accueilli près de 200 cent personnes intéressées. Ce soir a été vraiment chaud pour les participants aussi bien que pour les organisateurs (plus précisemment, organisatrices – deux jeunes filles).organisatrices.jpg

2,5 heures de poésie associée avec la lecture, la danse, la musique, la chanson…

Katerina Sakovskaya a intérperété pour la première fois les chansons fameuses Milord, Rien de rien en traduction en biélorusse. Et en fin de la soirée c’était Kupalinka en bélorusse et puis en français par Katya Sakovskaya mais aussi par les comédiens de l’association Demain le Printemps, qui ont mis du coeur à lire tous les poèmes en français. Un grand merci au metteur en scène Andrey Savtchenko et au directeur français Fabrice Carrey, et aussi à Eugénie et Masha Bunoc pour le soutien.

Presque tous les participants sont venus dont plusiedrankomaisiuketmichael.jpgurs ont été impressionnés par l’ampleukaterinasakovskaya.jpgr et les spectateurs si nombreux.

Au niveau technique tout a bien passé et je remercie la Maison de l’Amitié pour cela.

Le fait qu’on a donné la traduction de presque tout ce qu’on lisait ou disait, a prolongé considérablement la soirée.

Mais c’était là la conception: initier les deux peuples, créer l’ambiance bilingue pour que tout le monde tout comprenne car on avait des spectateurs français dans la salle aussi bien que des Biélorusses qui ne parlent pas mais adorent cette langue.

L’idée était aussi de présenter les différents niveaux de la poésie et traduction biélorusse au large public.yurasbarysevitchetunecomediennefrancaise.jpg

On a entendu des auteurs français en biélorusse tels que: Charles Baudelaire, Jacques Jouet, Guillaume Apollinaire, Maurice Carême (belge), Gérard de Nerval. andreikhadanovitchetaxel.jpg

On a présenté les textes biélorusses traduits en français, dont les auteurs: Yanka Kupala, Maxime Bagdanovitch, Rygor Baradoulin, Leanid Dranko-Maisiuk, Ludmila Rubleuskaya, Vika Trenas, Aksana Spryntchan, Yuliya Novik, Lera Som.

Dacha Brytch a présenté son propre poème traduit, et les traductions de Maxime Bagdanovitch.

Les musiciens Yarash Malisheuski et Vadzim Klimovitch ont offert au public de belles chansons: sur les poèmes d’Aksana Spryntchan, de Yanka Kupala, une chanson biélorusse populaire.bdbielorusse.jpg

Le stand avec la bande dessinée biélorusse traduite en français se trouve toujours dans le hall de la Maison de l’Amitié.

Les artistes de la BD sont: Alena Belanozhka, Dacha Tsagoika, Vasil Paulinitch, Daniil Zugzda.

 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Soirée littéraire et musicale la France au coeur du Bélarus 8 janvier, 2009

Classé dans : Evénements,Groupe de promotion culturelle VU/ВЮ — julienovik @ 17:15

10401092108010961072frlast.jpg Dans le cadre de la coopération franco-biélorusse et de la fête internationale de la francophonie on invite toutes les personnes intéressées à la soireé littéraire et musicale « La France au coeur du Bélarus »  qui aura lieu le 16 mars 2009 à 18 00 dans la Maison de l’Amitié.

 

La France est un pays à la culture et la tradition littéraire mondialement connues et appréciées. La langue française renommée pour sa mélodie entre facilement en corrélation avec d’autres cultures en leur offrant la base de création. La langue biélorusse étant également riche et mélodique, crée son propre espace culturel donc le dialogue de ces langues et cultures promet d’être particulièrement avantageux et captivant.

 

Ce projet vise à mettre en relief la réflexion sur la France et la langue française dans les oeuvres des écrivains biélorusses contemporains, à valoriser la coopération mutuelle par le biais de la traduction et d’interprétation, à rapprocher les deux cultures lors des interventions littéraires et musicales. 

 

Parmi de nombreux points de convergence qu’on trouve dans la littérature française et biélorusse on met en relief les sujets importants comme poésie, création, relations humaines qui sont à comparer et à redécouvrir lors de la soirée.

 

On engage des traducteurs et des écrivains biélorusses modernes dont les oeuvres ont été influencées par la France et le français, aussi bien que des jeunes acteurs et artistes engagés dans des projets culturels différents, ce sont :

Yves Prud’homme, éditeur français,

Zmitser Kolas, traducteur et éditeur privé,

Ludmila Rubleuskaya, écrivaine, auteur de plusieurs recueils de poésie et de prose, rédacteur culturel du journal «Bélarus segodnya»,

Leanid Kasyra, interprète, traducteur de la prose française en biélorusse, maître de conférence à l’Université linguistique de Minsk,

Leanid Dranko-Maïsiuk, écrivain, auteur de plusieurs recueils de poésie, de prose, d’essais, 

Vika Trenas, poétesse et critique, auteur de deux recueils de poèmes, rédacteur en poésie de la revue « Maladosts » ,

Aksana Spryntchan, poétesse, organisatrice du Théatre poétique Art.S . et de nombreuses manifestations culturelles, auteur de deux recueils de poèmes,

Valérya Kustava, poète, magistère d’art, auteur de trois recueils de poèmes, rédacteur à la maison d’édition « Mastatskaya litaratura »,

Andreï Khadanovitch, poète et traducteur, auteur de plusieurs livres de poésie, d’essais et de traductions, professeur à l’Université d’Etat,

Yuras Barysevitch,  traducteur, écrivain, artiste d’action, critique d’art, auteur de plusieurs recueils d’essais,

Dacha Britch, magistère de lettres, enseignante,

Yarash Malisheuski, musicien, historien, littérateur,

Katsyarina Sakouskaya, artiste, étudiante de l’Université linguistique de Minsk,

Alena Belanozhka, metteur en scène, étudiante de l’Université de culture et des arts,

Yana et Kristina Shailyagovitch, participantes de l’école de danse historique « Zolotoy dvor »,

Vadzim Klimovitch, barde,

Julie Novik, poétesse et traductrice,

et aussi le projet théatral de l’association « Demain le printemps » (France) et MOO Teatro (Bélarus).  

 

Une partie importante du projet est consacrée aux rapports bilingues entre les maisons d’édition, les éditeurs et les traducteurs : le côté français est représenté par Yves Prud’homme, le côté biélorusse – par Zmitser Kolas.

 

Spécialement pour cette soirée on a prévu la création de la bande dessinée biélorusse dont le personnage principal est Blakitny Svin, le symbole du prix littéraire anti-glamour du club littéraire informel « Le Faubourg littéraire » dont la dirigeante est Ludmila Rubleuskaya. De jeunes artistes et designers parmi lesquels Alena Belanozhka, Dacha Tsagoïko, Vasili Pavlinitch, Daniil Zhugzhda. 

 

La danse française classique et la chanson en biélorusse et en français et une petite mise en scène complètent la soirée.

 

Toute la soirée sera menée en deux langues : biélorusse et français, les textes sont doublés pour initier pleinement à ces deux cultures.

 

La soirée se passe avec le soutien de l’Ambassade de la France au Bélarus, en collaboration avec la Maison de l’Amitié, et est née d’une initiative personnelle visant à promouvoir la culture et la créativité, la coopération interculturelle et le dialogue plurivalent.

 

Les coordinateurs du projet :

Julie Novik 

E-mail novik.julia@gmail.com ,   http://julienovik.unblog.fr

Vika Trenas, E-mail: trenas007@gmail.com

http://vika-trenas.livejournal.com/ 

La Maison de l’Amitié 

Літаратурна-музычны вечар “Францыя ў сэрцы Беларусі”

 

Францыя—краіна з усеагульна прызнанай багатай літаратурнай традыцыяй і культурай. Беларуская мова не саступае французскай па мілагучнасці. Урачыстае з’яднанне гэтых дзвюх моў і культур адбудзецца 16 сакавіка ў 18 00 у Доме Дружбы. (вул.Захарава 28, насупраць Мінскага Лінгвістычнага універсітэта, плошча Перамогі). Уваход вольны.

 

На двухмоўную вечарыну запрошаны:

 

Яго Вялікасць Пераклад (прадстаўляюць Андрэй Хадановіч, Юрась Барысевіч, Леанід Казыра, Юлія Новік…), Яе Вялікасць Паэзія (прадстаўляюць Леанід Дранько-Майсюк, Валерыя  Кустава, Віка Трэнас, Людміла Рублеўская, Аксана Спрынчан, Даша Брыч…), Яго Вялікасць Танец (класічны французскі танец у выкананні Яны і Хрысціны Шэляговіч…), Яе Вялікасць Песня (у выканні Яраша Малішэўскага, Кацярыны Сакоўскай, Вадзіма Клімовіча…), Яго Вялікасць Тэатр (удзельнічаюць французскія акцеры – сумесны праект асацыяцыі “Demain le printemps” з Францыі і МОО Театро з Беларусі).

Пра Яе Вялікасць Кнігу раскажуць пачэсныя госці-кнігавыдаўцы з беларускага і французскага боку (Іў Пруд’ом і Зміцер Колас).

 

Класіка і сучаснасць, творчасць беларусаў на французскай мове і вынікі супрацоўніцтва… Сюрпрызы і цікавосткі… Упершыню пройдзе міні-выстава беларускіх коміксаў, прысвечаная Блакітнаму Свіну.

Інфармацыйны рэсурс Будзьма.орг прапануе міні-конкурс з самабытнымі прызамі.

 

Вечар прымеркаваны да міжнароднага свята франкафаніі і праходзіць пры падтрымцы Французскай амбасады ў РБ, пры ўдзеле Дома Дружбы.

 

Арганізатары : Юлія Новік, Віка Трэнас.

 

 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Images au Bélarus: une soirée unique! 21 novembre, 2008

Classé dans : Evénements,Groupe de promotion culturelle VU/ВЮ — julienovik @ 10:09

Vyavy Images

Je vous présente le projet qui n’a pas eu de précedent au Bélarus. On est en train de préparer une féérie véritable avec vidéo, photos, poésie, film, danse orientale…

 

Шаноўнае спадарства! 6 снежня (субота) у Тэатры рускага рамансу (вул. Чыгуначная, д. 27, корп. 2) адбудзецца феерычная прэзентацыя літаратурна-мастацкага праекта “Выявы-2008”, што мае на мэце прадставіць адразу некалькі кірункаў развіцця найноўшай беларускай культуры: літаратурны, музычны і візуальны. Вас чакаюць выступленні маладых паэтаў, якія будуць не толькі чытаць вершы! Валярына КУСТАВА, Юлія НОВІК, Аксана СПРЫНЧАН, Віка ТРЭНАС пакажуць свае адмысловыя праграмы (вершы+слайды).

Dames et messieurs! Le 6 décembre (samedi) le Théâtre de romance russe (Minsk, rue Tchygunatchnaja, 27, bâtiment 2) va accueillir une présentation féérique du projet littéraire et musical « Vyavy-2008″ (Images-2008) ayant pour but de présenter en même temps plusieurs courants de la culture biélorusse moderne: littéraire, musical et visuel. Des jeunes poètes vous liront des poèmes mais encore bien plus!

Valyaryna Kustava, Julie Novik, Aksana Spryntchan, Vika Trenas vont présenter leurs programmes spéciaux (poésie plus photos).

Вы зможаце пачуць электронную музыку і пабачыць фотаработы паэта Рагнеда МАЛАХОЎСКАГА. Вольга ЧАЙКОЎСКАЯ прадэманструе фільм “Лупы”, зняты адмыслова для яе дэбютнай кнігі. Вольга ГАПЕЕВА падзеліцца рарытэтным відэа з яе замежных выступаў. Ганна ФЕДАРУК выканае для шаноўных гасцей усходні танец. У межах праекту чакаецца выступ вядомага музыкі Юры НЕСЦЯРЭНКІ, а напрыканцы імпрэзы вас чакае 40-хвілінная праграма Алеся КАМОЦКАГА!
Вядучая імпрэзы – дзяўчынка са свістком Віка ТРЭНАС.

Vous pourrez entendre également de la musique électronique et voir des photos du poète Ragned Malahovski. Volga Tchajkouskaja va projeter le film « Loupes » réalisé spécialement pour son premier livre. Volga Gapeeva va vous faire part de sa vidéo unique faite pendant son intervention à l’étranger. Dans le cadre du projet on verra intervenir le musicien célèbre Jury Nestsyarenka et la soirée va finir par le programme de 40 minutes du barde Ales Kamotsky. La présentatrice de la soirée est une fille avec un sifflet–Vika Trenas.

Запрашаем! Пачатак у 18.00. Кошт квітка 5000 бел. руб. Даведка і заказ квіткоў па тэл. Images au Bélarus: une soirée unique! dans Groupe de promotion culturelle VU/ВЮ cb_transparent_lby dans Groupe de promotion culturelle VU/ВЮspacespacespacespace+375 29 5607793cb_transparent_r, cb_transparent_lbyspacespacespacespace+375 29 1354495cb_transparent_r або праз e-mail: vuavu@list.ru.

On vous invite! Le début est à 18.00. Le prix d’entrée est de 5000 roubles biél. Les billets sont accessibles sur téléphone +375 29 5607793cb_transparent_r, cb_transparent_lbyspacespacespacespace+375 29 1354495cb_transparent_r ou sur e-mail: vuavu@list.ru.

Праезд да Тэатра рускага рамансу: ад ст. м. Інстытут культуры (каля Дома быта) трал. 45, 47 да прып. “Аўтасіла”.

Увага! Кожны наведнік атрымае ў падарунак унікальны самаробны мультымедыйны дыск “Выявы-2008”, які не будзе распаўсюджвацца ні да вечарыны, ні пасля яе! Не прапусціце!
Выявы-2008: Анталогія найноўшай беларускай літаратуры

Attention! Chaque visiteur sera récompensé par un disque amateur multi-média « Images-20O8′ qui ne sera pas diffusé après.

Натхнення дзіўныя праявы –

У Беларусь прыйшлі Выявы.
Пакіньце дробныя вы справы –
У Беларусь прыйшлі Выявы.

Падзею гучнай зробім разам.
Спявае гук, шыкуць сказы.
У Беларусь прыйшлі Выявы:
І справа нам, і вам цікава!!!

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Discussion de jeudi 17 novembre, 2008

Classé dans : "Faubourg littéraire" — julienovik @ 16:52

Vive les étudiants!!

Aujourd’hui c’est leur journée qu’on fête… Moi je ne fête plus mais on se félicite quand même pour se rappeler les bons moments de cette période de liberté et de choses insolites.

Mais je suis là pour vous raconter ma dernière visite aux assises du Faubourg littéraire, notre petite société pour discuter et écouter. Elles ont eu lieu au musée M.Bogdanovitch, ce poète biélorusse très aimé qui est mort jeune et a introduit dans la littérature et surtout la poésie biélorusse plein de formes européennes et a fait connaître certains auteurs français. Et c’est bien longtemps ! Sans parler biélorusse dans la vie réelle, ayant appris sa langue maternelle loins de sa patrie, grâce aux livres! Une tragédie qui inspire toujours…

Dons cette soirée était remplie par les discussions qui parfois s’éloignaient de la littérature: par exemple pourquoi on croit le Belarus le pays de tourisme sexuel… encore on a rappelé les dernières assises où je n’étais pas présente: celles de Toussaint littéraire dans le musée d’histoire. On va peut-être poursuivre cette tradition et même répéter l’événement. Ludmila Ivanovna a lu quelques extraits insolites sur la littérature biélorusse des années 1940-60 trouvés dans des archives. Les résultats frappent parfois: c’était le rapport sur les écrivains éminents qui « ne suivent pas le régime soviétique et écrivent peu sur la ligne idéologique ».

On a lu des poèmes mais pas beaucoup à cause de manque de temps: c’était presque 8 30 h du soir!

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : belarus en poesie

Vive la Vivante! 3 novembre, 2008

Classé dans : Critique livres — julienovik @ 11:47

J’ai lu! Vivante. Aksana Spryntchan. Ed. Belle-lettres, Minsk, 2008.
Un livre presque tout blanc au premier regard et un peu de nuit quand on entre..
Vivante… Un recueil de poèmes et d’expériences pour approuver la nécessite de la vie et l’inévitabilité de la mort. Les signes de ponctuation deviennent aussi vivants et même coupent le livre en petits extraits, à leur manière.

Le point par exemple: Autant de tristesse et de chagrin dans ce moindre signe de ponctuation (Колькі самоты і суму ў найменшым знаку прыпынку). Les poèmes vituels sont bien présents qu’on suit avec curiosité comme si on devine et résout. Il me semble que le début de ce livre est moins fort pour laisser aller plus loin (non, c’est inutile car la plupart des gens lisent les poèmes au hasard, du milieu ou de la fin même). En tous cas quand on lit plus on découvre plus. C’est l’atmosphère qui marque surtout. J’ai lu le livre en écoutant de la musique méditative mais tout de même… Le procès de la lecture captive même plus que le texte. Du folklore et des noms propres envoient dans une sémisphère concrète mais pas imposee. Tout est naturel dans ce livre, rien n’est superplus même le café qu’on trouve dans plusieurs vers. Le début est le plus contrastant au point de vue d’opposition vie-mort. La mort est un peu poétisée mais bien harmonisée avec la vie qui est toujours vainqueur bien qu’on ne dise pas cela. La cigogne, symbole du Belarus, apparait dans quelques poemes pour renforcer encore l’image de la Patrie. Non, c’est pas un livre purement patriotique, on donne plus: à travers les expériences avec le mot et la forme, la structure aussi l’auteur a reussi à attirer l’attention, à sensibiliser.Aksana Spyntchan et 100 crayons

Original? Bien sûr. Poesie? Oui. Vers libre? Avec succès. Hokkou? Pas toujours avec la découverte dans la dernière strophe mais sincère et souvent troublant. Je conseille de lire sûrement et encore d’aller voir un jour une des soirées où Aksana est interpretatrice ou présentatrice ce qui est d’ailleurs tres similaire. Parfois long mais toujours avec originalité, espoir, force vivace qui fait amuser et avoir confiance. Bonne soirée littéraire!

 

 
 

Amelie Lallement |
BAZAR D'histoires.. |
le club lecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog
| Médiatheque Clémence Isaure