Bélarus blog culture et poésie

Bélarus culturel et créatif. Poésie et projets culturels

 

Rentrée photographique 26 août, 2010

Bonjour à tout le monde!

Après un moment d’absence j’esquisse ici notre nouveau projet culturel franco-biélorusse.

La fois passée, c’était la soirée poétique et musicale La France au coeur du Bélarus

Compte rendu après l’événement : La France au coeur du Bélarus photos

Maintenant je tente à vous présenter l’exposition photo commune « Parallèles » du photographe français Thierry Clech et des photographes biélorusses Olga Loiko et Viktor Baykovsky.

Elle ouvre le 16 septembre à 17.00 à la Bibliothèque Nationale du Bélarus, Minsk, avenue Nezavisimosti 116, 21ème étage, galerie Panorama, et se tient du 16 septembre au 6 octobre 2010.

Dans les articles suivants – communiqué de presse et annotation.

 

 

 

Выстава сёння ў бібліятэцы Цёткі 18 mai, 2010

Classé dans : Agenda des soirées,Amis,Art et Design — julienovik @ 8:50

Сёння, 18 мая ў 17 30 адбудзецца адкрыццё сумеснай выставы фотакалажоў Веранікі Шніп да вершаў Людмілы Рублеўскай « Забытыя словы, забытыя рэчы »

Бібліятэка ім. Цёткі, вул.Талбухіна 12а, ст.м.Парк Чалюскінаў

Уваход вольны)

Удзельнічаюць Віктар Шніп, Людміла Рублеўская, Вераніка Шніп, Надзея Вусава, Юрась Пацюпа, Ганна Запартыка, Юля Новік, Віка Трэнас, рок-гурт « Scales »

Выстава будзе доўжыцца да 1 чэрвеня.

s320x240.jpg

 

 

INTOUCH 16 avril, 2010

Classé dans : Agenda des soirées,Art et Design,Evénements,Musique et danse — julienovik @ 9:14

Другі міжнародны фестываль музыкі і мастацтва INTOUCH распачаўся 14 красавіка. У гэтым годзе фестываль выходзіць за межы музычнай падзее: цягам амаль што месяца на пляцоўках Музея сучаснага выяўленчага мастацтва і Школы прыгажосці адбудзецца буйная выстава сучаснага беларускага мастацтва. Больш за трыццаць жывапісцаў, графікаў, фатографай складуць своеасаблівую анталогію беларускага мастацтва тут-і-цяпер. Падчас выставы адбудуцца выступы паэтаў, паказы перформансаў і відэа-арта, круглыя сталы. Скончыцца выстава 30 красавіка.
Традыцыйная ж, музычная частка зойме 3 дні. Музыканты з Германіі, Польшчы, Італіі і Беларусі прадставяць сваю творчасць у сталічным R-club’е і галерэі сучаснага мастацтва “Ў”. Наведвальнікаў чакае сапраўднае паглыбленне ў сусвет гукаў.

(more…)

 

 

Toiles des impressionnistes français au Bélarus! 7 avril, 2010

Classé dans : Art et Design,Evénements — julienovik @ 16:07

impressionnistes français à Minsk L’exposition qui s’est ouverte au Musée d’art national à Minsk, Bélarus est une sensation sans aucun doute. La collection « Peindre en Normandie », que le gouvernement français, ensemble avec les milieux d’affaires a commencé à réunir il y a 15 ans, est déjà connue – les toiles de Claude Monet, Gustave Courbet, Camil Corot et d’autres peintres renommés ont visité plusieurs pays du monde, des Etats-Unis au Japon. On ne les a pas encore exposées en Russie, alors le vernissage à Minsk a été visité par les collaborateurs des musées russes.

Le coût des toiles et de l’assurance est retenu en secret par les organisateurs de l’exposition. En plus, cet événement a été attendu pendant deux années.

Pour la première fois au Musée d’art national on a un système d’alarme spécial qui ne permet pas de s’approcher aux tableaux plus que de 60 sm.

La collection de peinture française s’est avérée inattendue même pour les critiques d’art. On connaît un autre impressionnisme, plus brillant et ensoleillé. Les oeuvres présentées à Minsk, sont consacrées à la région de nord, la Normandie.

Après Minsk les toiles impressionnistes reviendraient en France pour continuer ensuite leur voyage. Le président de la collection Alain Tourret a souligné que le but principal du projet est de faire connaître les toiles des peintres principaux dans les pays divers. Actuellement la collection compte 120 tableaux dont la moitié est exposée à Minsk.

L’exposition durera jusqu’au 25 mai.

L’entrée à l’exposition « Peindre en Normandie » coûte 8 milles roubles adulte (2 euros environ), 5 milles enfant (un peu plus d’1 euro).

Plus d’infos et de photos: http://www.ambafrance-by.org/spip.php?article2050

Les liens russes:

http://kp.by/online/news/643132/

http://www.sb.by/post/98641/

http://mk.by/2010/04/02/17310/

Photo: Nikolai Soukhovei

 

 

Фестиваль экспериментальных арт-проектов « Фан Хаус »в Минске 1 avril, 2010

Classé dans : Agenda des soirées,Art et Design,Evénements — julienovik @ 10:04

Фестиваль экспериментальных арт-проектов « Фан Хаус » начнет выполнение своей непростой миссии — воспитание нового поколения интересных белорусов. Об этом Еврорадио сообщила режиссер фестиваля Татьяна Синькевич.

В фестивале примут участие больше 150 дизайнеров, художников, фотографов, театральных, танцевальных и музыкальных групп. С их творчеством можно познакомиться в новом Brodway The Club и Дворце искусств. По словам Татьяны, открытие мероприятия будет представлять собой интересную экскурсию по всем фестивальным дням.

Интересно, что среди гостей нынешнего фестиваля будет и представитель мирового чемпионата по исполнительным искусствам в Голливуде. Самые интересные представители фестиваля « Фан Хаус », получив рекомендации, смогут поехать в следующем году на конкурс исполнительских искусств в Голливуд.

Программа фестиваля « Fun House » 2010:

1. 30 марта (вторник) — Открытие фестиваля 18:30 – 22:00 (клуб BROADWAY, ул. Машерова, 17)
2. 31 марта (среда) — Открытие выставки Фото, Живопись и Дизайн 14:00 – 20:00. (Дворец искусств, ул. Козлова, 3)
3. 1 апреля (четверг) — выставка Фото, Живопись, Дизайн 12:00 – 20:00 (Дворец искусств, ул. Козлова, 3)
4. 2 апреля (пятница) — Концерт « Живой звук online”. Выступление музыкальных групп (Дворец искусств, ул. Козлова, 3)
5. 3 апреля (суббота) — Закрытие фестиваля 18:00 — 22:00 (клуб BROADWAY, ул. Машерова, 17) 

http://euroradio.fm/ru/1162/news/45500/

 

 

Poésie de la mode 28 octobre, 2009

Classé dans : Art et Design,Evénements — julienovik @ 16:50

Je voudrais parler ici un peu de l’événement et de la personnalité unique dans le monde de la vie culturelle biélorusse.

Il s’agit de la designer de vêtement national stylisé Svyatlana Dlatouskaya. Le défilé de mode poétique vient d’avoir lieu à la bibliothèque Tsyotki.

Je vais citer quelques extraits de l’interview avec elle publiée dans la revue littéraire Maladosts.

Pour commencer un peu de photos réalisées par Ivan Sv.

julie novik

alena masla

aksana spryntchan

ales kamotsky

Les extraits de l’interview donnée au revue littéraire Maladosts, à Alena Masla:

Alena: – .. La tenue nationale, d’une part, est un produit de la conscience nationale, le résultat de la vision du monde. D’autre part, elle est un moyen actif pour influencer la conscience… La disparition de la tenue nationale de l’usage et des procès agressifs de la globalisation mondiale – est-ce vous y trouvez une liaison?

Svyatlana: – C’est vrai que dans le monde contemporain règne l’individualisme dans les moeurs, l’isolation dans les relations sociales: nous nous voyons avant tout à travers ce que nous faisons, et pas à travers ce que nos ancêtres ont été.

En plus, à la différence de l’époque classique, le corps humain est considéré non comme l’objet de désir et de possessions, mais comme la source de la séduction inextinguible.  Dans notre quotidien sont étreint au maximum les types d’action et de mouvement où la tenue nationale a été demandée comme le signe de l’appartenance à une lignée.

La tenue traditionnelle est restée dans la culture de nations comme l’acquis le plus précieux, comme une oeuvre d’art, et elle continue son existence selon les règles imposées par l’époque, en se déployant parfois en formes nouvelles et en se transformant.

Alena: – Le style ethnique est à la mode aujourd’hui. Mais nos contemporains préfèrent le plus souvent des courants afro-asiatiques. Pourquoi? Où est la cause du désintérêt du sien?

Svyatlana: – Il est naturel pour l’homme contemporain de se chercher dans un bouquet d’images différentes, de jouer avec la vision de son propre « moi ». Et il est propre à la Mode comme un tourbillon de changements de faire attention au stéréotype de vision. La mode est un jeu avec la surface du phénomène, qui fait naître des sens à travers des signes, mais pas avec le superficiel.

 

 

Le monde fantasque d’un artiste biélorusse qui oeuvre en France 20 octobre, 2009

Classé dans : Amis,Art et Design — julienovik @ 11:24

rav3.jpgJe voudrais vous présenter une personne unique du point de vue style et potentiel artistique, mais aussi qualités personnelles comme énergie positive, sincérité, ouverture d’esprit, volonté d’aider et soutenir, modestie et simplicité. J’ai recueilli ici l’information sur lui trouvée sur internet.

 

Né en 1961, Alexei Ravski expose en France, Allemagne, Beglique, Pays-Bas, Etats-Unis, rav.jpgBélarus et en Russie où il est né. Ses travaux sont inclus dans les collections du Musée d’art contemporain au Bélarus. Depuis 1986 il participe aux expositions.

En 1990 il a terminé l’Académie d’arts de Bélarus, section de peinture. 

Depuis 1992 il est Membre de l’Union biélorusse de peintres. rav1.jpg

Avis professionnel en français sur ses travaux ici

« Alexei Ravski unit la peinture de paysage et l’art surréaliste dans ses compositions dramatiques, de large format. Minutieuses dans la technique, elles sont remarquables par l’usage admirable de la perspective qui invite le spectateur à entrer dans la fantaisie. Ses toiles tracent souvent des jardins réguliers peuplés d’ interprètes mystérieux qui planent dans l’air on dirait emportés par les sons de musique ».

Une galerie virtuelle de ses oeuvres

et aussi 

 Actuellement Alexei oeuvre à Honfleur, France, en collaboration avec la Galerie du Dauphin.

 … le monde de ses toiles est un monde perdu mais pas oublié, qui vient dans les rêves. 

rav2.jpgParfois un peu grotesque, mais qui invite toujours à revenir. Revenir dans les coins de paradis d’un jardin ombragé où il est naturel aux gens de planer dans l’espace de la lumière d’or. Où le temps s’est arrêté en absence de gravite, où les lois physiques ne s’appliquent pas, où les êtres et les objets sont libres pour s’exprimer. Et si les pommes sont plus lourdes que les corps humains, ce n’est pas étonnant. Car les gens sont guidés par la musique intérieure de l’amour – cet air divin qui remplit les âmes et  les soulève au-dessus de la terre. Cela se passe sans tension, sans nécessité significative et même non au titre de l’innocence – tout est beaucoup plus simple et non accessible. Dans le monde libre de souffrances, il est autant naturel de planer que de respirer. 

Irina Batakova

Ecrivaine, artiste

(Traduit en français par Julie Novik)

Site officiel de l’artiste: http://www.ravski.com/

 

 

 

 

12
 
 

Amelie Lallement |
BAZAR D'histoires.. |
le club lecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog
| Médiatheque Clémence Isaure