Bélarus blog culture et poésie

Bélarus culturel et créatif. Poésie et projets culturels

 

Photographe de guerre belge à la Semaine de mode biélorusse 12 octobre, 2010

Classé dans : Evénements,Mode,Photos — julienovik @ 16:57

La Semaine de mode biélorusse qui s’est tenue presque simultanément avec les défilés à Paris, est un évenement, même si l’organisation laisse à désirer.

BFW Himdiat

Voilà une petite interview avec le célèbre photographe de guerre de Bruxelles, Bruno Stevens (bruno.photoshelter.com) qui prépare un reportage photo de la Belarusian Fashion Week (site www.bfw.by):

bruno.jpg

-Quelle collection d’aujourd’hui (7 octobre) vous a plu le mieux ?

-Je ne sais pas, je regarde plus l’attitude. Si je regarde les vêtements, je peux plus faire des photos. La dernière, je trouvais trop clinquante.

-C’est la première fois que vous êtes ici ?

-Au Bélarus, oui. Au fait, je suis pas du tout photographe de mode. Je suis photographe de guerre, normalement. J’ai fait toutes les guerres depuis dix-douze ans : Afganistan, Tchétchénie, Irak, Liban, Gaza… Tous les magazines du monde : Paris Match, New York Times… Alors c’est ma première expérience dans la mode, je fais ça comme reportage pour Madame Figaro. Ce sera l’article plus général sur la mode au Bélarus, je crois. On a des photos de la Semaine de la mode, mais on est allé aussi à l’Ecole nationale de beauté, voir Sasha Varlamov, plein de choses.

-Cela vous plaît, Minsk ?

-Oui ! J’aime bien. Je suis supris, je trouve qu’il y a de l’ambiance. Moi je m’attendais à trouver une ville grise. Il y avait une raison : ma soeur a étudié la slavistique là, il y a vingt ans, et elle m’a dit que Minsk était la ville la plus sinistre de sa vie. Et en fait, pas du tout ! C’est très léger comme atmosphère. Il y a pas trop de monde dans la rue, les gens sont sympas. Quand je photographie, ça ne gêne personne. C’est étonnant. Il y a vraiment une espèce de légèreté à quelle je ne m’attendais pas. Je trouve que les gens sont très agréables. J’ai rencontré plein de monde. C’est chouette. Et je les reconnais. Là par exemple, il y a une Véra qui est la directrice du Centre de la mode. Je vois les mêmes gens tous les jours. C’est sympa. En plus, c’est très beau, il y a du soleil.

 

-Vous êtes photographe indépendant ?

-Oui, oui, tout à fait. Douze ans. Avant j’étais ingénieur du son, je travaillais dans la musique.

-Pourquoi la photographie ?

-C’est une longue histoire. J’ai toujours voyagé. J’ai toujours aimé la photographie. J’aime la politique, l’histoire. Je fais des photos très sérieuses.

-C’est vraiment très agréable comme ville. Il y a pas beaucoup de voitures. Bruxelles, c’est petit, c’est gris, mais c’est une ville très agréable, mais c’est pas beau.

L’interview avec Bruno Stevens en russe et les photos de Belarusian Fashion Week (BFW)

Soutien technique – studio de sites web et design PIX Media


Commenter

 
 

Amelie Lallement |
BAZAR D'histoires.. |
le club lecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog
| Médiatheque Clémence Isaure