Bélarus blog culture et poésie

Bélarus culturel et créatif. Poésie et projets culturels

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 20 octobre 2009

Le monde fantasque d’un artiste biélorusse qui oeuvre en France 20 octobre, 2009

Classé dans : Amis,Art et Design — julienovik @ 11:24

rav3.jpgJe voudrais vous présenter une personne unique du point de vue style et potentiel artistique, mais aussi qualités personnelles comme énergie positive, sincérité, ouverture d’esprit, volonté d’aider et soutenir, modestie et simplicité. J’ai recueilli ici l’information sur lui trouvée sur internet.

 

Né en 1961, Alexei Ravski expose en France, Allemagne, Beglique, Pays-Bas, Etats-Unis, rav.jpgBélarus et en Russie où il est né. Ses travaux sont inclus dans les collections du Musée d’art contemporain au Bélarus. Depuis 1986 il participe aux expositions.

En 1990 il a terminé l’Académie d’arts de Bélarus, section de peinture. 

Depuis 1992 il est Membre de l’Union biélorusse de peintres. rav1.jpg

Avis professionnel en français sur ses travaux ici

« Alexei Ravski unit la peinture de paysage et l’art surréaliste dans ses compositions dramatiques, de large format. Minutieuses dans la technique, elles sont remarquables par l’usage admirable de la perspective qui invite le spectateur à entrer dans la fantaisie. Ses toiles tracent souvent des jardins réguliers peuplés d’ interprètes mystérieux qui planent dans l’air on dirait emportés par les sons de musique ».

Une galerie virtuelle de ses oeuvres

et aussi 

 Actuellement Alexei oeuvre à Honfleur, France, en collaboration avec la Galerie du Dauphin.

 … le monde de ses toiles est un monde perdu mais pas oublié, qui vient dans les rêves. 

rav2.jpgParfois un peu grotesque, mais qui invite toujours à revenir. Revenir dans les coins de paradis d’un jardin ombragé où il est naturel aux gens de planer dans l’espace de la lumière d’or. Où le temps s’est arrêté en absence de gravite, où les lois physiques ne s’appliquent pas, où les êtres et les objets sont libres pour s’exprimer. Et si les pommes sont plus lourdes que les corps humains, ce n’est pas étonnant. Car les gens sont guidés par la musique intérieure de l’amour – cet air divin qui remplit les âmes et  les soulève au-dessus de la terre. Cela se passe sans tension, sans nécessité significative et même non au titre de l’innocence – tout est beaucoup plus simple et non accessible. Dans le monde libre de souffrances, il est autant naturel de planer que de respirer. 

Irina Batakova

Ecrivaine, artiste

(Traduit en français par Julie Novik)

Site officiel de l’artiste: http://www.ravski.com/

 

 

 

 

 
 

Amelie Lallement |
BAZAR D'histoires.. |
le club lecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog
| Médiatheque Clémence Isaure