Bélarus blog culture et poésie

Bélarus culturel et créatif. Poésie et projets culturels

 

Chansons biélorusses en français 13 janvier, 2009

Classé dans : Traductions — julienovik @ 10:02

Si vous avez remarqué, j’ai commencé à exposer des textes qui seraient présentés pendant la soirée « La France au coeur du Bélarus », le premier était la traduction du poème de Valyaryna.

Ensuite je vous offre ma traduction d’une chanson biélorusse populaire

« Рушнікі »

 

У суботу Янка ехаў ля ракі.

Пад вярбой Алёна мыла ручнікі.

-Пакажы Алёна броду земляку,

Дзе тут пераехаць на кані раку?

-Адчапіся, хлопец, едзь абы-куды,

Не муці мне толькі чыстае вады.

У маркоце Янка галавой панік,

Упусціла дзеўка беленькі ручнік.

-Янка, мой саколік, памажы хутчэй,

Ой, плыве-знікае ручнічок з вачэй!

-Любая Алёна, я ж вады баюсь,

Пацалуй спачатку, бо я утаплюсь.

Супыніўся гнеды пад вярбой густой,

Цалавала Янку Лена над ракой.

Стала ціха-ціха на ўсёй зямлі…

Па рацэ далёка ручнікі плылі.

 

« Serviettes »

 

Un samedi un Yanka allait prés du fleuve,

Sous le saule Alyona lavait des serviettes.

-Montre-moi, Alyona, où à gué passer,

Où peut-on le fleuve à cheval traverser ?

-Laisse-moi tranquille, pars, va où tu veux

Mais que cette eau pure ne soit pas troublée.

S’est enfuie de la fille une de ses serviettes.

Chagriné, jeune homme a baissé la tête.

-Yanka, mon cher homme, aide-moi au plus vite !

La serviette, elle flotte, de mes yeux se quitte.

-Chère Alyona, sais-tu, l’eau m’effraie, moi.

Tout d’abord embrasse-moi, sinon je me noie.

Le cheval bai s’arrête sous le saule épais.

Au-dessus du fleuve Yanka embrassé.

Le silence total a couvert la terre.

Dans le loin du fleuve les serviettes flottèrent.

© Traduction de Julie Novik, 2008

 

 

Commenter

 
 

Amelie Lallement |
BAZAR D'histoires.. |
le club lecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog
| Médiatheque Clémence Isaure