Bélarus blog culture et poésie

Bélarus culturel et créatif. Poésie et projets culturels

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 octobre 2008

voyage extraordinaire 28 octobre, 2008

Classé dans : Réflexions — julienovik @ 18:17

         Je met ici encore un texte bizarre plein de mots étranges que je rédige chaque année en participant mais jamais gagnant le concours français de 10 mots…

 

  Jamais vécu, jamais pensé…

Là on comprend que le Vrai existe. Lancé dans l’éternité, on se réjouit du fait qu’on peut vivre là où rien n’est soumis au rythme fou de notre époque, rythme imposé.

Le coeur apprend à se battre autrement.

Ce n’est pas le froid qui fige, mais la sérénité qui fait obéir. La complexité des paysages monotones relève des variations internes.

On est blessé par la neige, par la glace dont le miroir n’accepte point de mensonge.

L’âme serait aveuglément blanc, réflété dans la plénitude des cristaux.

Les monts de neige s’étendent dans leur pouvoir énorme à ondelettes, à vagues, à tourbillons arrêtés pour toujours par une force magique.

Le soleil c’est une sorte d’icône et on fait des prières à son rayonnement pour ne pas laisser pénétrer la solitude glacée au fond de son coeur.

Les problèmes n’existent plus, les pensées sont fraîches et claires.

 C’est affreux d’être soi-même mais c’est un bonneur étonnant de pouvoir trouver le Sens dans ce monde infini de glace, de neige, de gèle.

Pôle Nord…

Un rêve.minsk en neige

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 octobre 2008

certains journaux et magazines

Classé dans : Presse — julienovik @ 18:11

J’ai vu publier mes oeuvres dans plusieurs périodiques, au début surtout régionales.

Je fais voir ici quelques-unes :

page humourle magazine humoristiques où j’ai eu une rubrique à part pour éditer des proverbes connus d’une manière insoite et amusante

« Vozhyk » (en français Hérisson)

et le magazine d’Etat de jeunesse dont le rédacteur en poésie est depuis quelque temps Vika Trenas que je vousrevue littéraire pour la jeunesse avez déjà présentée

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 octobre 2008

traduction

Classé dans : Amis — julienovik @ 17:57

Je voudrais vous présenter les traductions de ma chère amie Eugénie Yakoubovitch qui s’est pleinement consacrée à la littérature française et qui n’oublie jamais la sienne.

présentation de mon livre à la faculté des lettres, université d'Etat, moi et Eugénie

L’ETRANGER  Charles Baudelaire

– Qui aimes-tu le mieux, homme enigmatique, dis ? ton pere, ta mere, ta soeur ou ton frere ?

– Je n’ai ni pere, ni mere, ni soeur, ni frere.

– Tes amis ?

– Vous vous servez la d’une parole dont le sens m’est reste jusqu’a ce jour inconnu.

– Ta patrie ?

– J’ignore sous quelle latitude elle est situee.

– La beaute ?

– Je l’aimerais volontiers, deesse et immortelle.

– L’or ?

– Je le hais comme vous haissez Dieu.

– Eh ! qu’aimes-tu donc, extraordinaire etranger ?

– J’aime les nuages… les nuages qui passent… la-bas… les merveilleux nuages !

ЧУЖАНІЦА

— Каго ты любіш больш за ўсіх, скажы, загадкавы чалавек! Бацьку свайго, маці, сястру ці брата?

– Не маю я ні бацькі, ні маці, ні брата, ні сястры.

– Тады сяброў?

– Вы ўжываеце слова, не знаёмае мне дагэтуль.

– Сваю радзіму?

– Не ведаю нават, у якіх шыротах пралягае яна.

– Хараство?

– Я хацеў бы палюбіць неўміручае гэтае боства.

– Золата?

– Я ненавіджу яго гэтаксама, як вы ненавідзіце Бога.

– Дык што ж ты любіш, дзівак-чужаніца?

– Люблю аблокі… тыя, што плывуць… там, уверсе… чароўныя тыя аблокі…

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 octobre 2008

Un peu de séries tv

Classé dans : Films — julienovik @ 14:45

Californication David Duchovny

presentation21.jpg Série tv qu’on regarde tous ensemble le soir. Une histoire infinie d’un écrivain qui se ressemble un peu pour moi au héros de Beigbeder mais est bcp plus calme et altruiste. 

Je ne me suis pas encore fait des idées précises sur cette série mais qu’elle semble bien attirante c’est sûr et certain.

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 octobre 2008

En train de lire

Classé dans : Critique livres — julienovik @ 14:36

Frédéric Beigbeder L’Egoїste romantique et Michel Houellebecq La possibilité d’une île sont des livres et des auteurs qui  deviendraient mes victimes  à  analyser.

L’Egoiste c’est un livre dont je me délecte bien longtemps. A dire que le premier livre lu mais en russe 99 francs m’a dégoûté complètement. Pourtant quelque temps après surtout ayant vu le film du même nom j’ai changé d’avis. Le suivant était Au secours pardon, version intégrale. Que de bons souvenirs. Surtout les réflexions et le language.

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 octobre 2008

Vivante

Classé dans : Critique livres — julienovik @ 14:29

10501086108710801103s5003175.jpgFélicitations à une poétesse extraordinaire Aksana Spryntschan! (elle est aussi une jeune maman)photo julie novik

Elle a vu apparaître son deuxième recueil de poèmes qui s’intitule « Vivante ».

Je n’ai pas eu encore le temps de le lire comme il faut mais au premier regard se sont des expériences, des jeux aux mots qui prédominent. Les signes de ponctuation sont bien gérés par Aksana de manière qu’il en sorte plus que de la grammaire.

J’ai vu également bcp de café dans ce livre, de même que de musique et de cigognes.

Plus tard des détails. emoticone
 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 octobre 2008

attendre

Classé dans : Réflexions — julienovik @ 14:17

Les heures font des jours… Quand on attend toute la vie et que rien n’advient qu’est-ce qu’on devient alors ? Une momie mentale ? Un zombi qui suit les sentiers battus pour y trouver les traces du bonheur ? Ou la possibilité du bonheur. Ou l’impossibilité.

Mais il se peut qu’on reaprenne à réfléchir, à bien voir les choses.

Celui qui ne vient, ne reste pas. Celui qui ne reste pas ne quitte pas. Et ainsi de suite.

81723.jpg

 

 
 

Amelie Lallement |
BAZAR D'histoires.. |
le club lecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog
| Médiatheque Clémence Isaure